Back from Lagos

Publié le par Seheno

Y a des veinardes qui dans leur blogs parlent des dernières soldes à 70% chez le comptoir des cotonniers, d'autres qui parlent de leurs vacances à la réunion, de leurs derniers spectacles , de leur boîte de rêve (la world co!) mais moi j'ai gagné le concours du plan que personne pour rien au monde ne choisira jamais. Et oui, la chance énorme de vous raconter ma semaine dernière passée à Lagos.

Je suis sûre que ce sujet va vous passionner. D'ailleurs, pas besoin de préciser que tout le monde sait que Lagos est la capitale économique du Nigéria ! Et pour les inclultes qui ont la chance de ne pas savoir où c'est ni comment c'est: le Nigéria est réputé comme le pays d'Afrique le plus corrumpu et l'un des plus dangereux.

Résultat, je gagne une mission où j'ai pour consigne de ne pas prendre de taxi, ni de m'aventurer seule hors de l'aéroport dès l'atterissage. C'est donc avec la crainte de ne pas être attendue que j'arrive sur le sol nigérian. Heureusement très vite je repère un grand nigérian avec un panneau au nom de ma boîte accompagné d'un garde du corps armé d'une kalachinkov ! Je monte avec eux dans un mini-bus où les vitres sont cachés par des rideaux. C'est le même principe qu'un tchador sauf que ça s'applique à la voiture pour cacher au monde extérieur ma présence dans le mini-bus. J'interprère ça comme le fait que ma seule présence attire le danger. Vous croyez que je suis parano ?

Une fois arrivée dans les bureaux locaux de ma boîte, j'ai droit à 45 mn de consignes de sécurité et là c'est le desespoir car j'apprends que :

--si j'échappe à un massacre entre chrétiens et musulmans
-  si j'échappe à un massacre inter-ethinque (le nombre d'éthnies est énorme dans ce pays de 150 milions d'habitants !)
- si je ne me fais pas enlever pour rançonner ma boîte
- si je ne suis pas victime d'un gang armé de 15 à 100 personnes
- si je n'ai pas d'accident de voiture dans ce pays réputé très mortel pour sa circulation dangeureuse et incpntrôlée

et si je ne me ballade jamais à pied mais toujours en voiture, si je ne retire jamais d'argent dans un guichet automatique et paie tout en liquide

ce ne sera pas suffisant pour rester en vie car il faudra faire gaffe à:
- ne pas boire l'eau du rbinet
- se brosser les dents à l'éau minérale
- ne pas prendre de boisson avec des glaçons même s'il fait 31°
- se protéger des moustiques
 
pour ne pas choper au choix: la chiasse, des problèmes digestifs, la malaria, la typhoïde, le paludisme, une amibe.

Heureusement j'en suis revenue ! Et c'est clair qu'y vivre ce n'est pas drôle puisqu'on se sent emprisonné par les consignes de prudence  et menacé par l'insécurité.

Cela dit c'est malheureux d'y voir la richesse générée par le pétrole à travers les 4x4 rutilants, les constructions modernes et massives cotoyant une population pauvre qui rame pour survivre. En moyenne (!), un habitant y vit avec moins de 2 euros par jour !



 

Publié dans Voyages

Commenter cet article

Didou 05/02/2008 22:10

Je ne veux certainement pas mettre en doute les conditions difficiles dans lesquelles tu as fais ce voyage. Cependant je trouve que tu donnes une mauvaise image du Nigéria (qui est un pays que je ne connais pas).
Dans la moitié des pays du monde (Afrique, Asie...), il faut faire attention à ce qu'on boit et ce qu'on mange, aux endémies et aux parasites. Ce n'est pas propre au Nigéria et beaucoup de voyageurs un tant soi(en?)t peu habitués à aller dans des pays tropicaux ou équatoriaux ont ces réflexes.
Reste le problème de l'insécurité physique et interéthnique qui doit être plus difficile à vivre pour un étranger, car il ne comprend pas la plupart du temps ce qui se passe.
Tu dis que les nigérians vivent avec 2 dollars par jour. C'est terriblement peu, j'en conviens. Mais n'oublie pas de dire que ça ne les empêche pas d'être heureux. J'ai vécu et travaillé en expatriation quelques années dans un pays bien plus pauvre, le Mali, et ce qui m'avait frappé, c'est qu'ils étaient dix fois plus heureux que le parisien moyen... Ne dévaluons pas, ne victimisons pas les africains, ils ont tant de choses à nous apprendre !

Seheno 06/02/2008 20:23

DIDOU: merci pour ton commentaire, j'adore en recevoir car ça me permet de savoir si ce que j'écris intéresse qqun.  Par rapport à l'image que je donne du Nigéria, c'est clair qu'elle n'est pas bonne. Je n'ai malheureusement pas lu le visiter librement  à cause de consignes de sécurité qui me l'interdisaient donc je n'ai pas de souvenir "touristique" à raconter qui aurait pu me donner une image différente de celle qu'on m'a décrite.  Et pour l'hygiène, j'ai pas mal voyagé que ce soit en afrique de l'ouest  , du Nord ou en Asie, c'est au Nigéria que j'ai rencontré plus de problèmes.. D'ailleurs j'ai une malheureuse collègue qui y a attrapé une forme de la malaria combinée à une amibe , du coup elle ne se nourrit plus de que de riz et de coca tant que son état ne s'améliore pas. Quant à moi, j'ai eu des maux de ventres.  D'autres collègues y ont attrapé la chiasse. Et pourtant je ne n'ai pas été plus imprudente qu'au Sénégal. C'est peut-être un coup de malchance tu me diras.C'est vrai que ce n'est pas dans les "pays en voie de développement" qu'on rencontre les plus malheureux, loin de là et dire qu'un nigérian vit avec moins de 2 dollars par jour peut paraître réducteur car la vie d'un être ne se réduit pas à ça.  Je ne comptais nullement dévaloriser l'Afrique et encore moins la victimiser.  Je voulais juste  décrire la perception que j'avais de ce voyage .  Ce qui est sûr c'est qu'un français qui débarque dans un village africain va être accueilli avec gentilesse, générosité  et grande curiosité alors que l'inverse n'est malheureusemnt pas vrai !!!

jogany 03/02/2008 17:06

tu sais on a discuté de ça entre bloggers samedi (oui on un rdv assez excentrique et spontané sur le net je t\\\'en parlerai un de ces 4 si ça t\\\'intéresserais) et on se demande QUE FAUT IL POUR QUE LES MALGACHES SORTENT DE LEUR BULLE!!!avec des préjugés qui datent du siècle des Lumières (il y a 40 ans pour nous lol) du type "on est pas des africains" je sais rès bien que cette Cause est pire qu\\\'une Croisade.Et aussi pour ouvrir les yeux même du simpliste diasporien qui ne reconnaît pas que sa langue maternelle est une valeur....bah je sais pas moi, tu choisis quelle arme?bisoux

Seheno 03/02/2008 23:33

Quelle arme je choisis ? Excuse-moi je comprends pas la question. En tt cas, je suis d'accord que le pays d'où l'on vient fait partie de son identité et donc oui la langue maternelle est une valeur bisous :)

Fressine 03/02/2008 09:10

C'est clair que tu vis dangereusement !!Rien à voir avec les petites préoccupations de la plupart de nous autres bloggueuses !!

Seheno 03/02/2008 13:38

Exactement, Fressine  ! Mais heureusement, j'en suis revenue et ça me fait toujours une anecdote à raconter :)

jogany 02/02/2008 19:43

super intéressant cette petite chronique de voyage. Mes amis Nigérians et moi (ya aussi les Tchadiens et les Comoriens) ont a toujours de ces débats sur lequel de nos pays est le plus f*** en terme de "work in progress"bon on finit toujours les soirées à se dire "peut être que parmi il y aurait un de ces c*** qui exploiteraient les siens" et on roule des yeux les uns vers les autres et buvont nos verres à un avenir meilleur....Bises

Seheno 03/02/2008 13:37

Jogany , merci, ça fait plaisir de voir qu'il y a des personnes que ça intéresse quand je parle de l'Afrique, en particulier du Nigéria. C'est sûr que ce pays a une mauvaise réputation en terme d'image (insécurité, corruption). Il a quand même le pétrole comme source de développement, malheureusement  les nigérians ne profitent pas des revenus que ça génère.Je ne sais pas quel est le pays le plus f** en "work in progress" mais en ce qui concerne Madagascar, elle gagnerait  à s'ouvrir à l'extérieur et s'allier avec l'Afrique dont elle fait partie.