There will be blood

Publié le par Seheno

Le film de qualité recommandé pour son scénario engagé et son acteur principal oscarisé: "There will be blood".
Je m'attendais à un grand film américain: cynique, moralisateur et satyrique de la société et son culte de l'argent.
En fait, dans ce film, finalement j'ai passé mon temps à attendre... Attendre tout simplement que quelque chose se passe. 
Il faut dire que la semaine dernière, j'avais vu "Taken" qui en mettait plein la vue au niveau de l'action. Alors revenir à un rythme aussi lent n'a pas été facile. Trop grand fossé rythmique entre 2 films. Dans "There will be blood" ce qu'on voit c'est les techniques de forage, la vie difficile des foreurs et l'ascension d'un homme avide de pouvoir et d'argent. N'enlevons pas à ce film le véritable talent d'acteur de Daniel Day-Lewis qui a su interpréter à merveille un personnage manipulateur, sanguin et sans scrupules. C'est une véritable performance d'acteur que de monopoliser l'écran et d'incarner un rôle aussi odieux.
L'histoire se déroule sur plusieurs années et raconte la construction d'un futur empire pétrolier bâti par Daniel Plainview.  Il commence comme simple foreur à son propre compte et petit à petit grâce à son esprit de conquête et son ambition sans limites, il étend son espace d'action en rachetant à bas prix des arpents de terre très prometteurs.  Son succès ne cesse de grandir quand le côté sombre de sa personnalité prend de l'ampleur.  Ses instincts les plus mauvais ressortent au fur et à mesure qu'il prend du pouvoir. Ca commence par de l'indifférence vis-à-vis d'une mort accidentelle d'ouvrier et ça évolue vers la haine de l'être humain et la violence gratuite.

Après c'est une affaire d'interprétation mais il est très facilde de comparer Daniel Plainview à la politique américaine devenue agressive, violente, immorale. Ce film sur le pétrole est prétexte à critiquer la position de cette grande puissance en Irak.  Grande puissance destructrice de l'homme et paradoxalement porteuse des valeurs de la famille et de la religion. Daniel Plainview se vante d'enrichir la communauté qu'il occupe grâce au pétrole et explique sa réussite par les valeurs qu'il véhicule: travail et famille. C'est typiquement américain.
A cela se rajoute une autre valeur brillamment représentée par Elie Sunday, un prêtre  intéressé par les activités de l'exploitant: la religion ! Daniel Plainview et Elie Sunday n'ont à prori rien de commun et pourtant ils vont très vite comprendre l'un et l'autre qu'ils doivent s'entraider pour avancer. 
L'homme de religion se méfie de cette activité pétrolière mais y voit un intérêt pécunier certain. Quant à l'homme du pétrole, la religion, il n'en a cure jusqu'à ce qu'il se rende compte que sans s'y soumettre, il ne pourra pas gagner les faveurs du peuple qu'il exploite.  Ce religieux fanatique est joué par Paul Dano avec énormement de crédibilité. Paul dano est  talentueux et à de l'avenir dans le cinéma.

Bref  "There will be blood"  c'est 2 grands acteurs, une musique de qualité, un récit très très lent et du sang gratuit.
Personnellement je n'ai pas apprécié mais il reste intéressant à voir.  Faut juste savoir que le film dure 2h38 !
Certains internautes le qualifient de "chef d'oeuvre"..comme quoi les goûts et les couleurs...

Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JV-culture-deconfiture 19/03/2008 11:36

Ah ? Moi qui comptais voir ce film que les critiques me vendent comme le meilleur de ces dix dernières années... 2h38 d'attente en plus... me voilà dubitatif. Qu'aller voir ? 

Seheno 19/03/2008 21:33

En même temps, mon jugement ne sera peut-être pas le tien. Il n'y a qu'en allant le voir que tu pourras te faire ta propre opinion sur le film. Objectivement Daniel Day-Lewis jour très bien son rôle de pétrolier, il a un vrai talent d'acteur. Paul Dano aussi.Après les goûts et les couleurs, difficile d'avoir les mêmes....Certains internautes qualifient "there will be blood" de chef d'oeuvre...comme quoi les avis différent.